Le bilan de Mimos 2014-08-05

Le bilan de Mimos 2014-08-05

 

Selon les organisateurs, les rues et places de Périgueux auraient été sillonnées par plus de 70000 spectateurs la semaine dernière ! Tous venaient pour Mimos, notre Festival International des Arts du Mime et du Geste.

 

 

Mim’Off

 

Dans cette 32è édition, n’oublions pas que la moitié des compagnies, qui sont parfois venues de loin (Belgique, Italie, Espagne, Suisse, Japon !) se sont déplacées à leurs frais et n’étaient pas rémunérées non plus. Ils ont pu néanmoins compter sur la bienveillance des spectateurs devant leurs chapeaux !

 

Retour sur quelques spectacles…

 

J’ai eu le plaisir de pouvoir déambuler entre les rues et les places de Périgueux et d’y découvrir des spectacles de grande qualité, entre rire, performances physiques et émotions…

Je vous avais déjà parlé de mon coup de cœur du mercredi soir, avec la compagnie venue de Genève Gueule de Bois qui présentait le spectacle « Les Poumons dans la sciure ». Et bien beaucoup d’autres émotions ont été partagées tout le reste de la semaine !

 

  

 

« Hanger » - Mario Levis

 

Je me souviendrai en particulier de Mario Levis, cet italien qui a fait rire toute la place Daumesnil, devant la cathédrale, avec des cintres ! Oui, des cintres ! Il a su créer une complicité avec son public qui l’a ensuite largement applaudi.

 

« Gags on trix » - Punt Moc

 

J’ai rencontré aussi les trois frères Barcelonais de la compagnie Punt Moc. Pas besoin de parler catalan pour comprendre le langage de nos chanteurs et musiciens… muets ! Ils ont remporté le 3ème prix du jury Mim’Off.

 

« Rythm » - Ikeda Yosuke

 

On se souviendra également d’Ikeda Yosuke, ce japonais qui marche au rythme musical… d’un métronome ! Un spectacle très cadencé, millimétré et plein de poésie. Il a terminé sur la 2ème marche du podium Mim’Off.

 

 

 

Clôture de Mimos

 

Après la remise du prix du jury Mim’Off 2014 à la Compagnie venue de Toulouse les Güms, pour leur spectacle « Stoïk », Mimos s’est clôturé par une déambulation jusqu’à l’Esplanade Badinter. D’autres spectacles étaient prévus, comme celui de la Compagnie des Cliquets, venus de Belgique. Ils nous ont conduits, à la tombée de la nuit, au sommet de leur corde, jusqu’aux étoiles…